lundi 21 décembre 2009

Le mot futilité rime-t-il forcément avec vacuité ?

Coco la Bulle voulait vous faire partager, en cette fin d’année, un grand moment d’actualité people, un article qui fera date. Ça ne sera pas forcément très drôle, elle s’en excuse à l’avance, ou plutôt si, mais au 8ème degré…
Il s’agit en fait d’un petit coup de gueule car elle ne se remet pas encore du papier ''Une journée avec Jane Aldridge'' récemment paru dans son hebdo féminin préféré. Elle l'a relu deux fois pour être sûre qu’elle n'hallucinait pas. Non non, c’était bien ça : la description parfaite de ce que peut être une existence vaine et inconsistante.
Coco adore ce magazine, elle le lit depuis 20 ans (et toute sa famille avec elle).
Mais là elle dit stop. Halte à l’info débile.
La futilité, oui, pourquoi pas, mais la vacuité, non.
Allez d'abord, si vous voulez bien, jeter un œil sur ce fameux article...

Reprenons ensemble :
Dixit Jane Aldridge « Ma mère et moi, on est comme les deux doigts de la main. Notre journée idéale ? Prendre la voiture pour aller à Dallas chiner des pièces Alaïa ou Yves Saint Laurent dans notre boutique vintage préférée, déjeuner d’une enchilada chez Mi Cocina, le meilleur mexicain de la ville, puis passer chez Barneys acheter les dernières chaussures Miu Miu ou Gucci. On termine la journée par une séance photos avec nos achats. On se prend en photo mutuellement, car elle aussi a son blog et un business de vintage en ligne. »
Quelle journée extraordinaire !!! Quel programme !!! Quelle profondeur ! Ah c’est puisssant…
Suite, dixit Jane Aldridge « Mais le gros dossier du moment, c’est le Bal des débutantes à Paris ! J’ai été recommandée par la rédaction du « Vogue » américain. Quand j’ai reçu mon carton, j’ai halluciné ! En fait, je ne savais pas de quoi il s’agissait, et ma mère m’a dit que c’était une sorte de bal de princesses. Elle m’a accompagnée à Paris pour choisir ma robe chez Chanel. »
Ma chéééériiiiie, comme c’est émouvant !!!
Et encore vous n’avez pas vu le blog de la demoiselle… qui reçoit la bagatelle de 50 000 visites par jour ! Coco n’arrive toujours pas à y croire.
On y voit la miss de 17 ans en superstar, photographiée sous toutes les coutures par sa mère (elle-même ex-mannequin, qui n’a pas dû digérer son retrait des podiums).
Atterrant, mais aussi tellement américain quelque part cette façon de monter en épingle du vide…
Si la société occidentale en est à glorifier ce type d’exemple, ça craint un peu, non ?
Allez, donnez votre avis, SVP, exprimez-vous chers lecteurs, Coco se sentira moins seule (ou peut-être plus, à voir).

PS. Et dieu sait pourtant si Coco aime les chaussures...
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Ah celui là m'avait échappé, je suis un peu en retard sur mes Elle... ceci dit, cette rubrique (que je lis malgré tout systématiquement) est toujours un peu superficielle, genre la journée d'un people, c'est rarement surprenant... mais là tu as raison Coco c'est atterrant, le mot est lâché.

Luciole a dit…

Passionnantes ses journées... Et on est censé s'identifier à elle (ou sa mère), les envier?

Comme tu dis, ça craint !!

Paule a dit…

Les bras m'en tombent ! C'est dingue de lire ça, avec tous les enjeux qu'il y a autour de nous, heureusement je vois des ados de cet âge là qui ont autre chose dans la tête, ça rassure. La mode c'est bien, mais là, c'est poussé tellement loin, pathétique.

Billie Jude a dit…

Moi qui pensais qu'elle avait au moins 20 ans... et là j'apprends qu'elle a 1 ans et demi de plus que moi.. waouh !
L'article est mal écrit, on dirait une petite fille à papa qui parle ainsi. M'enfin... c'est beau la bourgeoisie...