mardi 29 décembre 2009

Brève actu de Noël par le petit bout de la lorgnette

Coco la Bulle se demande si les journalistes radio et TV auraient aimé être spéléologues, ou tout au moins pourquoi ils sont à ce point fascinés par la chose que dès qu’un bonhomme est coincé sous terre ils nous saoulent pendant des jours et des jours avec ça.
Peut-être la semaine passée n’était-elle pas assez riche en actualité croustillante… Attentat manqué dans un avion, échec du sommet de Copenhague, troubles en Iran… Non, les gros titres n’étaient pas là-dessus. Une fois notre Johnny national enfin tiré d’affaire (ouf, quel Noël on aurait passé sinon), il a bien fallu trouver autre chose pour faire les gros titres et là Coco dit : vive les spéléologues, sans eux les journaux TV et radio n’auraient rien eu à se mettre sous la dent.
A dire vrai, elle s’en fiche des spéléologues, comme de sa première chaussette (notez qu’elle n’a pas dit chaussure). Ils ont une passion, ils s’y adonnent, grand bien leur fasse ! S’ils ont envie d’aller se balader sous terre avec risque avéré de rester coincé, chacun son karma. Ce qui la gêne plus, c’est qu’à chaque fois qu’il y a un souci (types bloqués, montée des eaux), sa radio passe l’info en boucle et fait la une là-dessus, sans aucun discernement quant à l’importance de l’information. La façon dont les rédactions hiérarchisent les sujets traités reste décidément un mystère.
Et cela sans parler des équipes de secours qui doivent se coltiner le sauvetage des allumés bloqués. Là, on en cause moins, mais les pompiers et autres spécialistes qui mettent leur vie en danger (et bousillent leurs fêtes de famille la semaine dernière, en prime), ça semble compter pour des prunes. Quant au budget alloué à l’opération, pffff, c’est presque indécent de l’évoquer. Espérons malgré tout que les ‘’sportifs’’ imprudents y sont de leur poche, ils prennent des risques en toute connaissance de cause, ce n’est pas en plus à la collectivité de financer leur SAV.
Voilà c’est dit. Hommage aux sauveteurs donc, carton jaune aux journalistes concernés et quant aux spéléologues, no comment. Sauf qu’ils auraient peut-être mieux fait de rester sagement au pied du sapin à manger de la dinde aux marrons, ça nous aurait évité l’agacement suscité par chaque mention de leur aventure aux infos.
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

Luciole a dit…

C'est vrai que regarder les infos en ce moment c'est comme cette émission de TF1, avec les vidéos de catastrophe qui passent en boucle. Genre "et là... c'est le drame"

frederic a dit…

bien d'accord, ça m'horripile aussi depuis le début. Déjà, on s'en fout complètement, de leur petite escapade dans leur trou. Y sont coincés ? C'est des choses qui arrivent... Et en plus, c'est nous qui paie après ! Ils polluent France Info et piochent dans nos sous ! C'est une honte !