lundi 1 mars 2010

WE de princesse…au petit pois !

Coco la Bulle se demande, Mesdames, si votre chéri vous a déjà fait la délicieuse surprise d’une nuit en amoureux dans un très bel hôtel. Pour sa part, ayant récemment eu cette chance extraordinaire, elle s’est amusée à recenser tous les petits désagréments qui auraient pu lui gâcher son plaisir… en s’armant d’une franche mauvaise foi, sinon ce n’est pas drôle.

Imaginez.

Vendredi matin. Soudain, juste après votre premier café, alors que vous êtes encore forcément dans un semi-coma, au moment où il vous quitte pour rejoindre bravement son lieu de travail, votre chéri prend un air mystérieux et lâche ‘’Ce soir, prépare une petite valise, je t’enlève pour la nuit… Prévois une tenue casual et une tenue chic, et sois prête à 19h30 ». Pffff. Prends ça dans la figure, boum. Avant de fermer la porte, il n’oublie pas de passer la tête par l’entrebaillement pour vous décocher le sourire ravi de l’infâme comploteur.

Catastrophe(s). Au pluriel. Car un tel rendez-vous se prépare et vous voulez être parfaite… Mais vous avez du travail, car, dans le désordre :

1/vos jambes et vos aisselles (sans parler du reste) sont en mode jachère et même si vous arrivez à caser dans la journée un tête-à-tête avec votre Attila préférée (c’est le surnom que Coco donne à son adorable esthéticienne), ce soir vous ressemblerez au mieux à une poule tout juste plumée, affligée de marques de cire collantes, ce qui n’est guère sexy.

2/à l’examen, vos ongles (les 20), se révèlent être en piteux état et vous vous dites que leur réhabilitation nécessite une bonne heure de boulot. Mais pas question de montrer du vernis écaillé à votre amoureux. En effet, s’il ne l’a pas vu hier soir, c’est parce que vous étiez dans votre milieu naturel. En revanche, là-bas, dans l’écrin somptueux où il compte vous emmener (vous n’en doutez pas), il va le remarquer, ça fera désordre. Et qui sait si l’endroit ne compte pas une piscine, un sauna, un hammam ou un spa ??? Bref l’heure est grave si vous voulez avoir l’air crédible en dame du monde.

3/vos cheveux n’ont aucune allure. Pourquoi diable avez-vous repoussé d’une semaine ce fameux RV prévu mardi dernier chez votre coiffeur ? Ah bon, vous aviez du travail ? Mauvaise excuse… Quelle poisse ! Shampooing, crème, brushing, mais où caser tout ça ? Yaka, ifo. C’est tout.

4/désolée d’en parler, mais Coco ne peut pas occulter un problème majeur, même si entre gens de bonne compagnie ce ne sont pas des choses dont on parle. Un sournois mal de ventre vous indique en effet que vous risquez fort d’être très prochainement indisposée. Là, ce serait la cerise sur le gâteau, ou comment transformer un WE câlin-caliente en séjour tampax-doliprane.

5/quand votre chéri parle de tenue chic, que veut-il dire ? Les hommes ne se rendent pas compte mais il y a des degrés dans le chic. Chic cool, chic bohème, ultra-chic, cocktail ? C’est cornélien. Résultat, il faut prévoir tant d’options (vêtements + chaussures + sacs) que la ‘’petite’’ valise ne suffit pas.

Bon ça y est, vous êtes enfin prête. Heureusement vous avez réussi à voler quelques instants à l’esthéticienne sur l’heure de midi, et ce soir vous avez prétexté une urgence familiale afin d’être rentrée à 17h30 pour prendre une douche, essayer de rendre présentable ce qui vous tient lieu de tignasse, faire vos ongles et boucler vos malles. Votre Chevalier Blanc arrive vers 19h, jette négligemment quelques affaires dans un sac (c’est hallucinant comme les mecs sont rapides pour préparer leurs bagages, presque autant que pour s’endormir, ce qui n’est pas peu dire). Et hop, départ pour le nirvana.

Enfin c’est ce que vous croyez car…

1/en arrivant devant la grille de l’hôtel, vous suppliez votre chéri de ne pas rentrer votre vieille voiture pourrie (& pas lavée depuis 6 mois) dans la cour et lui suggérez de la garer dehors… Mais il n’en a cure et pénètre tel un prince dans le parc, avant d’ouvrir sa portière et de tendre au voiturier la clé du pouilleux équipage. Sale et cabossé, votre carrosse s’en va fièrement se ranger au milieu d’automobiles bling-bling rutilantes. Gardons la tête haute.

2/en arrivant à la chambre, ni vous ni votre amoureux n’avez préparé de pourboire pour le charmant jeune homme qui vous a accompagnés, résultat vous faites ça en catastrophe et ne trouvez dans votre porte-monnaie qu’un billet de 50€ (un peu too much) et une pièce de 2€ (un peu rachot). Et ça se finit avec la pièce… Glups. Pas très glorieux.

3/la salle de bain est magnifique. Vous avez légitimement envie de vous couler dans la mousse avec votre chéri, vous le lui proposez, il accepte… Terrible déconvenue lorsqu’il tente de vous rejoindre dans l’eau… Après avoir écrabouillé ses bijoux de famille, donné des coups de coude malencontreux et trempé la moitié de vos cheveux (zut, le brushing), vous vous dites que la position MerylStreep/Clint Eastwood dans ‘’Sur la route de Madison’’ n’est pas réalisable dans cette petite baignoire et vous êtes over-supra-déçue.

4/au moment de mettre votre sublîîîme tenue pour aller dîner au fabuuuuleux restaurant de l’hôtel, vous réalisez que vous avez pris la mauvaise paire de bas stay-up, celle qui glisse…et qui la dernière fois vous a fait mourir de honte. Vous vous étiez promis de la jeter, mais vous ne l’avez pas fait, fatale erreur. Tant pis, à la guerre comme à la guerre, vous recyclez votre jean avec vos escarpins qui perchent à 11 cm et votre petite veste de smoking que vous avez (fort opportunément) glissée parmi vos affaires au dernier moment. Chéri a le bon goût de ne rien dire sur la taille de la valise et le fait que vous gardez votre jean. Il est vraiment délicieux.

5/arrivés au restaurant, réservé à 21h, la serveuse veut absolument vous installer dans l’annexe tartouille et non sous la belle verrière qui fait tout le charme de l’endroit. Vous vous rebiffez. ‘’Si vous voulez une autre table, il y a dix minutes d’attente’’ déclare-t-elle dédaigneusement. Vous allez patienter au bar devant une coupette de bulles en expliquant à votre amoureux que non, vous n’êtes pas invivable mais, au contraire, respectueuse à l’extrême du cadeau qu’il vous fait : on ne dîne pas dans l’annexe quand on vient ici, ce serait dommage ! Résultat : la nana vous oublie, vous voyez la salle se vider de son premier service sans qu’elle vienne vous chercher, et vous êtes persuadée que cette garce vous fait payer votre impertinence. Après 20 mn vous vous manifestez, elle vous redemande 10 mn d’attente. Pour finir, c’est à 21h50 que vous prenez possession de votre table mais le jeu en valait la chandelle. C’est magnifique. Le vin est délicieux, la lumière divine, la chère succulente.

6/Minuit, retour à la chambre. Trop mangé, trop bu. Bye-bye galipettes, vous vous calez dans vos coussins pour cuver votre dîner. Votre chéri (qui a mangé et bu plus que vous) a l’air en pleine forme, il tente une approche coquine et pose langoureusement sa tête sur votre abdomen. Après avoir écouté quelques mouvements de votre symphonie de gargouillis en burp majeur, et sentant bien que votre estomac ne supporte aucun contact, le pauvre bat en retraite et ne tarde pas à ronfloter de son côté, pendant que vous cherchez le sommeil en regrettant d’avoir dérogé à votre règle du ‘’jamais entrée-plat-dessert le soir’’. Avec en fond sonore le délicieux bruit des ascenseurs qui s’ouvrent juste en face de la porte de votre chambre et déversent leur lot de clients plus ou moins discrets.

7/10h du matin. Toc-toc-toc. Room service ! Le petit-déj est derrière la porte, miam… Votre amoureux, magnanime, vous laisse plonger sous les draps, se lève, enfile son peignoir et va ouvrir. Cling-cling, arrivée du plateau, la porte se ferme. Un ange passe. Vous pensez pouvoir émerger et vous émergez, tous vos charmes à découvert, pour vous trouver face au garçon d’étage en train de disposer la table sans un bruit afin de ne pas vous réveiller. Horreur, vous replongez sous les draps.

Lorsque vous quittez la chambre, vers midi, pour voler vers d’autres cieux, un petit pincement au cœur vous saisit néanmoins…car ce soir, vous savez que vous réintégrez votre salon-chambre-bureau (tout en un). Et cela n’aura pas le même charme ! Alors, Messieurs, que le petit inventaire à la Prévert de Coco ne vous empêche pas de faire une surprise ‘’ Grand Hôtel’’ à votre douce et tendre, elle appréciera de toute façon. Laissez-lui juste un peu de temps pour se retourner !
Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires:

Luciole a dit…

Excellent !!
Mais c'est vrai ça, pourquoi tant de haine ? :D

Anonyme a dit…

ça sent le vécu tout ça !!! enfin le vécu d'une "vraie" fille qui se respecte ... ça m'a bien fait rire, je m'y reconnais tellement !!!

Céline a dit…

Mais quelle chouette initiative!!
Mon homme m'a demandé ce weekend si j'aimerais qu'il me fasse la surprise de venir me chercher un vendredi soir au bureau avec une valise et qu'on parte pour le weekend.
J'adore l'initiative !! Mais j'ai pas pu m'empecher de lui répondre... "heu oui... mais tu n'oublierais pas de prendre ma pilule hein?"
Arf, nous ne sommes jamais contentes :p

Stephaline a dit…

quoi !!! même pas une galipette !!!!!!
Ben alors coco !!!!! Avec un prince charmant comme celui la, c'est un minimum !!
Le pauv !
En tous les cas, moi, je reverrai que mon homme m'offre une soirée telle que celle la ...

françoise nalet a dit…

oui coco c'était drôle ton énumération narrative, émouvant pour le principe d'une bulle à deux au milieu du quotidien de vie qui tue souvent la poésie, et super bien écrit, bien vu, bien remémoré et bien relaté. c'est du tout bonheur cet humour réaliste qui anime ta plume, et je, et on se régale, merci coco merci

Sandrine a dit…

Quelle gentille et trop belle attention ! Une initiative comme on en rêve toutes !
Et raconté comme tu l'as fait donne encore plus envie ! Bravo...

Tamagochan a dit…

Ben ça donne quand même sacrément envie!

mlle-emi a dit…

Premier passage sur ce blog, j'aime beaucoup !

Nath A. a dit…

on dirait moi il y a 10 jours, à mon retour d'un we en amoureux au ski...
- sncf décidant de faire grève, nous ne prenons pas le train de nuit, c'est donc chéri qui se tape la route toute la nuit...
- arrivée aux aurores à Val Tho (2300 m d'altitude, quand même) crevé, de mauvaise humeur (normal), chéri décide de faire une sieste... alors que moi j'étais prête (avais anticipé épilation et tutti quanti) à aller me prélasser au sauna, hammam et piscine de notre hôtel 4***
- après avoir écouté chéri se plaindre et soupirer, il décide enfin de m'accompagner à la piscine, au sauna, et au hammam (on est toujours à 2300 m d'altitude, je rappelle)
- le soir, on profite de la super table d'hôte, de sa carte des vins, de son bar, de ses bulles, et... donc retour dans la chambre, effectivement bye bye galipettes, sans compter sur la MIGRAINE du siècle, qui vous attaque car vous n'aviez pas réalisé, dans la piscine, le hammam et le sauna que vous étiez à 2300 m d'altitude (là où dehors, vous n'arrivez pas à monter 3 marches sans vous essouffler...). Résultat : nuit blanche pour nous deux, car même avec du Doliprane 1000 rien à faire...
- le lendemain, vous filez à la pharmacie où vous passez pour la parisienne de service... mais ressortez avec de la codeine 3000
- codéine qui fait son effet sur chéri, oui mais, une fois sur les pistes, sous la tempête de neige, le voici pris d'un malaise (sueurs, nausées) et en bas du télésiège... la galette.
Je m'arrête là, et t'épargne le récit de la soirée qui a suivi, des 2 heures d'attente dans le cabinet médical, etc...
Conclusion : la prochaine fois on prendra un studio de 22 m2 à 1400 m!

zesheep a dit…

J'adore ce que tu écris !! génial !!!

Coco la Bulle a dit…

@à tous : merci...
@Nathalie : extraordinaire ton WE à la montagne, j'adooore, tu m'as fait mourir de rire.
@Stéphaline : tu ne penses tout de même pas que j'ai tout raconté...

Anonyme a dit…

...pas tout raconté, mais c'est truqué alors haha

thierry a dit…

Sympa le récit, mais au delà de cette épopée hotelière que devons nous faire, nous les hommes?
Devons nous privilégier l'effet de surprise en étant conscient que madame n'aura pas eu le temps d être au top? Ou bien devons nous dévoiler la fameuse surprise (qui bien evidemment n'en sera plus une) pour que madame fasse un sans faute sur son look? qu'en pensez-vous mesdames?

Coco la Bulle a dit…

Thierry, vous pouvez continuer à privilégier la spontanéité, la surprise, ça reste merveilleux car assez rare finalement !
Le reste, je l'ai évoqué histoire de rire un peu. Ce type ''d'enlèvement'' reste recommandé, pas une femme ne vous dira le contraire (ou elle sera de mauvaise foi) !

Zhooey a dit…

Ho génial ^^ !!!
& ouiii vive les surprises programmées ;D